Aller au contenu
Accueil » ENSEIGNEMENTS

ENSEIGNEMENTS

Kusen en español

Kusen Sesshin de otoño 2021 St- George

Zazen 1 Uno de los textos más significativos que me han acompañado e inspirado durante mis años de practica es “Los consejos para la practica” del Maestro Wanshi. A lo largo de este hermoso texto, el Maestro Wanshi, nos guía, acompaña e impregna sobre el camino que emprendemos como verdaderos monjes de la Vía, vistiendo el kesa. El dice: “La practica de la realidad verdadera es simplemente sentarse serenamente en la observación silenciosa interior”. Hongzhi Zhengjue (jap. Wanshi Shôgaku, fue un Maestro chino del siglo XII, que nació en 1091 y murió en 1157), es uno de los más famosos...
Lire la suite
Kusen

Kusen Sesshin d’automne 2021 St.George

Zazen 1 L'un des textes les plus significatifs qui m'ont accompagné et inspiré pendant mes années de pratique est le "Conseil pour la pratique" de Maître Wanshi. Tout au long de ce beau texte, Maître Wanshi nous guide, nous accompagne et nous imprègne sur le chemin que nous entreprenons en tant que véritables moines de la Voie, portant le kesa. Il dit : "La pratique de la vraie réalité consiste simplement à s'asseoir sereinement dans une observation intérieure silencieuse". Hongzhi Zhengjue (Jap. Wanshi Shôgaku, est un maître chinois du 12e siècle, né en 1091 et mort en 1157), est l'un...
Lire la suite
Kusen

Ne pas compliquer la Voie

Une fois, dans le temps, l’abbé d’un monastère zen qui aimait bien s’amuser avec ses disciples, leur dit de le suivre à la vieille tour du monastère dont les escaliers étaient en ruines et à laquelle on n’accédait plus que par une échelle. L’abbé enleva l’échelle et dit aux moines : Alors maintenant qui peut m’expliquer comment monter dans la tour. Les moines se regardèrent l’air perplexe. A la fin l’un d’eux se risqua à dire : Il faudrait s’accrocher aux pierres qui dépassent un peu et ainsi on pourrait escalader la tour. Trop compliqué et surtout trop risqué, dit l’abbé. Je te...
Lire la suite
Kusen

Hommage à Marsha

Zazen 1er décembre Au début lorsque nous avons commencé à pratiquer zazen, Bouddha, la Voie était assez flous. Est-il possible d’atteindre la Voie, la Grande Sagesse ? Ce fut différent pour chacun de nous. Pour certains ce furent des buts et des concepts à prendre au sérieux, pour d’autres moins, l’observation du corps étant plus présente. Au cours des années beaucoup de choses se sont décantées, des questions ont disparu, la Voie, Bouddha se sont simplifiés et le brouillard s’est éclairci, l’horizon et la clarté sont apparus. Que reste-t-il ? Il reste forcément non pas quelque chose, mais une saveur, un sentiment,...
Lire la suite
Mondo

Mondo de la sesshin d’Arzier – 9-10 février 2008

Première question : Je me pose des questions à propos de l’esprit de roshin : là où je travaille, on ne peut pas dire que l’ambiance soit propice à l’éveil. Il y a beaucoup de mesquineries, un monde étroit, avec des médisances. Alors je voulais savoir si, par rapport à tout ça, je devais développer davantage roshin, un esprit de tolérance, ou bien claquer la porte et partir. Réponse : Je pense que toute personne qui, comme les moines d’aujourd’hui, est confrontée tous les jours avec le monde du travail, se trouve face à de telles difficultés. Dans un monde où les gens...
Lire la suite
Kusen

Zen, activité mondaine : convergence ?

Zazen 1 Le célèbre moine japonais Ryokan vécut autour de 1800, c’est une des plus grandes figures du zen, de la poésie et de la calligraphie. Son nom Ryokan Taigu signifiait « esprit simple au grand cœur » ou plus littéralement « grand idiot bien gentil ». A l’époque Edo le Japon vécut un temps replié sur lui-même et les Européens y étaient interdits sous peine de mort. Ryokan fut un moine errant, jouant avec les enfants au cours de ses équipées, vivant extrêmement frugalement et se retira dans un ermitage isolé appelé Gogo-an où presque personne ne lui rendait visite. Il prononça cette...
Lire la suite
Kusen

Zazen et vie quotidienne sont réalisation.

Zazen 1 Bien chers compagnons de la Voie. Je voulais vous parler un peu d’une chose qui reste souvent floue chez beaucoup de pratiquants du zen et qui est pourtant essentielle dans notre vie de pratique : la réalisation. Il est dit que lorsqu’on plante des arbres, après avoir fait un trou dans la terre, y avoir planté les petits arbres et avoir arrosé les pousses, peu d’arbres deviennent adultes avec un grand feuillage qui protège les voyageurs du soleil. Parmi ces arbres, certains alors donnent des fleurs, mais peu d’entre eux finissent à la fin par donner des fruits. Ces...
Lire la suite
Kusen

Réflexions sur la foi

Journée zazen 5 septembre 2009, au Dojo de Genève Zazen 1  Il est dit souvent que les moines zen, et donc également tous les pratiquants de zazen, bien que libérés de croyances ont une foi profonde. Une fois un disciple demanda à Bouddha : « comment avoir la foi ? » En guise de réponse, Bouddha lui plongea la tête dans l’eau et la maintint sous l’eau jusqu’à ce que le disciple soit vraiment au point de se noyer. Quant il put enfin se dégager et sortir de l’eau, il respira à pleins poumons. Avais-tu besoin de respirer ? demanda Bouddha. Oh oui, répondit-il en...
Lire la suite
Kusen

Réflexions sur l’éveil et la nature de Bouddha

Novembre 2009, kusens au Dojo zen de Genève. Une fois un ancien maître dit aux moines qui l’entouraient : « Si vous voulez connaître la nature de Bouddha, regardez la nature, les saisons et vous-mêmes. » On pourrait ajouter : si vous ne regardez que la nature, comme la nature des choses, comme extérieure à vous-mêmes, alors vous ne pouvez comprendre qui vous êtes au milieu de tout ça. Mais si vous ne regardez que votre propre esprit, alors vous manquez tout son contexte réel et à nouveau vous ne pouvez comprendre où vous vous situez. Il faut donc à la fois comprendre son...
Lire la suite
Kusen

Naître immédiatement dans la terre de Bouddha

Action de grâce de l’ordination de moine : « Veuillez considérer que maintenant vous pouvez immédiatement changer votre corps et votre esprit qui est en mutation, et naître immédiatement dans la terre de Bouddha qui est éternelle, ne disparaît jamais et est au-delà de la naissance et de la mort. » La terre En Europe, dans les pays développés, le sens de la terre s’est peu à peu perdu. La majorité des gens vivent dans des villes, alors on parle de nature, de forêts, de montagnes, de plaines, mais plus personne à part les paysans qui restent ne parle encore de la terre....
Lire la suite
Kusen

Moine dans le monde

1er zazen, samedi matin Zazen dans le monde moderne est une pratique bien sûr un peu différente de celle des anciens temps. Pour la plupart des sanghas, pas de temple, pas de résidents, pas de moines traditionnels, mais des moines pris dans la vie de tous les jours. En fait la pratique des moines et des nonnes, des bodhisattvas et de tout pratiquant au milieu de ce monde rapide, où il faut à la fois assurer l’argent pour vivre, la famille, la pratique de zazen est pour nous à inventer. Pour cette vie là aucun repère, ni aucune recette ne...
Lire la suite
Kusen

Les Voeux du Bodhisattva

Tous les matins, comme aujourd’hui, et aussi le soir, après le zazen nous chantons les vœux du bodhisattva. Le vœu principal, le plus grand de toute une vie, est celui de renouveler chaque jour l’espoir et notre détermination de sauver tous les êtres. Ce vœu est tellement infini pour nous qui vivons si peu de temps, que nous risquons de le prendre avec l’habitude comme un rêve illusoire, un mantra répété dont la substance se serait évaporée alors qu’elle est le véritable guide de chacune de nos actions, alors que dans ce vœu réside notre vie elle-même. Si nous faisons...
Lire la suite
Kusen

La voie de la libération

ZAZEN, 8 h 30 Le zen est l’essence du bouddhisme, c'est-à-dire son cœur le plus épuré, débarrassé de la plupart de ses rites, croyances, cérémonies, et tout son tralala de couleurs ; reste alors la foi pure sans objet, la foi dans l’être humain et sa propre foi intérieure. La liberté ou plutôt la libération de chacun est l’essence même du zen. A son niveau le plus simple mais également le plus profond, le zen est destiné à libérer le potentiel caché de l’esprit de chacun. Il ne faut pas l’oublier, et voir au-delà des efforts que demande la pratique, au-delà...
Lire la suite
Kusen

La Voie d’éveil des bodhisattvas

1er zazen, samedi matin Je suis heureux de pouvoir partager avec vous ce qui me touche le plus, la Voie de l’éveil des bodhisattvas. Chacun d’entre nous au cours de sa vie a la chance par sa connaissance de zazen, son intimité avec sa pratique régulière, de la réaliser lui-même. De plus à notre époque, chacun d’entre nous vit dans la société, a donc la chance de pouvoir tirer des enseignements directs de sa vie de tous les jours, de n’en négliger aucun, de les mélanger avec le zen, et de transformer son monde non seulement pour lui-même mais surtout...
Lire la suite
Kusen

La Marche héroïque et les six paramitas

Zazen vendredi soir En prélude à cette petite sesshin d’un jour et demi, je voudrais faire le vœu avec vous tous que nous soyons tous remplis de joie à pratiquer ensemble. Lorsque des moines et des nonnes, des bodhisattvas et des pratiquants sincères de la Voie de l’éveil se réunissent quittant pour quelques jours leurs activités journalières pour se retrouver en paix, ceci est semblable à toutes les rivières venant de contrées lointaines, de montagnes et de vallées parsemées sur la terre, transportant dans leurs eaux les phénomènes de chaque vie. Toutes ces rivières, d’où qu’elles viennent rejoignent alors l’océan,...
Lire la suite
Kusen

L’esprit du tenzo

ZAZEN 1 Lorsque je vivais aux Etats-Unis, il m’arrivait de travailler la nuit à l’accélérateur de Stanford en Californie. Un soir j’étais avec un collègue américain et j’avais apporté comme pique-nique des artichauts. Ce n’est pas très courant pour les Californiens de manger des artichauts, mais au marché de Berkeley ils étaient à 1 $ le cageot, si bien que toute la famille mangeait des artichauts, vu le budget que nous avions. Il me dit alors : c’est quoi ? Des artichauts, veux-tu goûter, il faut tremper les feuilles dans la vinaigrette. Il prend les feuilles, les trempe dans la sauce et...
Lire la suite
Kusen

Kokyo, le miroir éternel

Zazen 1 Très souvent on parle de zazen comme de la pratique du miroir. Est-ce purement comme se regarder le matin dans le miroir de la salle de bain : un jour en forme, un autre une sale tronche ? Est-ce le miroir de notre ego, de ce que nous pensons de nous-mêmes, seulement ? Et que dirons les autres si j’arrive au travail avec une gueule pareille ? Dans quoi nous reflétons-nous réellement, dans quel miroir nous regardons-nous, dans celui de l’acteur, celui du jeune ou de l’âgé, du disciple, de l’anarchiste, du fatigué, du moine, du laïc ? Est-ce dans un ensemble de...
Lire la suite
Kusen

Foi, pratique et compréhension

Zazen 1 Lorsque Dogen revint au Japon après avoir vécu quelques années en Chine avec Maître Nyojo il favorisa ce que l’on peut appeler le mokusho zen : la posture, la respiration, calmer son esprit et le silence. Il existait bien sûr d’autres lignées bouddhistes japonaises telles que le bouddhisme Tendai, dont Dogen était originellement un prêtre ne l’oublions pas, qui s’opposèrent à Dogen car ils voyaient dans sa pratique exclusive du zen une étroitesse d’esprit, sans aucune utilité sociale, un manque de contact avec la population des laïcs, et ce qui représentait donc pour eux une forme d’hérésie. Le bouddhisme...
Lire la suite
Kusen

Doshin, la volonté de la vérité

ZAZEN 1 Après tous ces ouragans qui ont attaqué Cuba cet été, nous sommes heureux de vous voir à nouveau, et reconnaissants à Stéphane qui nous a permis pour la deuxième fois d’avoir la joie d’être avec vous et de pratiquer ensemble notre voie spirituelle pendant ces quelques jours. Pendant toute cette année vous n’avez pas quitté notre cœur et chaque fois que j’ai revêtu le magnifique kesa que vous m’avez offert, votre présence fut très proche et mon amour pour vous tous nous a aussi tous réchauffé au Dojo de Genève. Je pense toujours à vous avec un respect...
Lire la suite
Kusen

Daishin

ZAZEN 1 Lorsqu’on parle des trois esprits de l’enseignement du Tenzo, kishin, roshin et daishin, chacun comprend facilement l’esprit de joie et d’énergie et désire se l’approprier pour égayer le monde autour de lui, chacun comprend également l’amour des parents pour leurs enfants et s’imagine avec douceur l’amour de Bouddha pour tous les enfants de la terre. Lorsqu’il s’agit de daishin, l’esprit grand, universel, certains risquent alors d’aller chercher un tel esprit dans une immensité irréelle, une humanité généralisée, le grand éveil, l’illumination cosmique, le zen. Pourtant daishin, l’esprit grand est tout aussi humain, tout aussi simple, tout aussi vivant...
Lire la suite
1 2 3 4 6

 

TRADUCTIONS

PHYSIQUE

BROCHURES

KUSENS