Aller au contenu
Accueil » ENSEIGNEMENTS

ENSEIGNEMENTS

Kusen

Qu’entend-on par « abandonner » dans le zen ?

Au cours de quelques discussions, il m’est apparu que comprendre ce que l’on entend vraiment par le terme abandonner dans le bouddhisme ou le zen n’est pas si clair et en fait assez subtil et délicat car cela demande beaucoup de sagesse. Prenons un premier exemple : lors de l’ordination de bodhisattva ou de moine chaque futur ordonné fait une prosternation dans la direction de sa famille dont la signification des fois est comprise comme le fait d’abandonner sa famille. On ajoute souvent : abandonner en esprit, sous-entendu mais pas réellement. Que ce soit en esprit ou non, décidons-nous réellement de l’abandonner...
Lire la suite
Kusen

Wanshi

Zazen 1 On parle de zazen comme de la pratique du corps et de l’esprit. Certainement l’un influence l’autre, par exemple l’équilibre du corps ne peut être réalisé sans qu’il y ait équilibre de l’esprit, et le maintien d’une posture corporelle noble influence certainement notre détermination spirituelle. Dans la posture cohabitent deux tendances principales : la force des reins et le port de la tête, qui nécessitent un effort renouvelé à chaque respiration, et le laisser aller du ventre, des organes internes, permettant l’ouverture nécessaire à une respiration libre, des épaules au sexe. Ainsi effort continu et laisser aller ne sont...
Lire la suite
Kusen

SATORI

ZAZEN 1 Il est des fois de bon ton dans le zen de dire : je n’ai toujours pas le satori mais je continue la pratique. C’est un peu semblable à lire un livre et dire : je ne comprends toujours rien à l’histoire mais je continue de lire. Ou je n’ai toujours pas d’amour pour toi mais je continue à sortir avec toi, c’est une pratique. Jean Gabin a dit : le gigot sans ail ça se mange mais ça ne se déguste pas. Le zen sans satori, ça se pratique mais ça ne satisfait pas l’être, même si il est affirmé...
Lire la suite
Kusen

Nansen et Joshu

Premier zazen Baso qui vécut au 8ème siècle eut 12 grands successeurs. Par la suite à travers Hyakujo, Obaku et Lin-chi se perpétua la lignée Rinzaï. Et à travers Hyakujo, Issan et Kyozan, la lignée Iggyo qui s’éteignît au 11ème siècle. Ainsi parmi les douze grands successeurs de Baso furent Nansen et son successeur Joshu. Lorsque Nansen eut trente ans, il reçut l’ordination de moine du maître Vinaya Hao, et étudia plus profondément les règles de la discipline monastique, les infractions, les péchés, la repentance et l’absolution par l’assemblée des moines. Tout cela parait assez loin du vent immédiat de...
Lire la suite
Kusen

Le corps pur

Zazen 1 En Colombie profitant d’une certaine retraite, à nouveau j’ai essayé de réfléchir à comment donner un sens réel, vital à notre pratique de la Voie, ceci en éliminant volontairement tout a priori, tout formatage disons officiel ainsi que tout enseignement stéréotypé et politiquement correct. Souvent tout questionnement des enseignements de Dogen ou Deshimaru et autres maîtres est considéré comme hérétique, généré par un ego incapable de suivre les enseignements transmis. Néanmoins chacun est libre d’opérer sa propre réflexion profonde de façon à trouver pour lui-même le véritable sens de sa pratique, de ses vœux, et donc de sa...
Lire la suite
Kusen

La marche héroïque du bodhisattva est le cœur de son action.

Zazen 1 Shantideva dans son grand sutra « La marche vers l’éveil », qui est le chemin d’un bodhisattva au cours de son existence, dit : Par la vertu de nos mérites De vivre en héros pour l’éveil Puissent tous les migrants du samsara S’engager dans les pratiques pour l’éveil. Si bien qu’autant que nous profitons de l’esprit d’éveil qui nous a amené à venir pratiquer ensemble ces deux jours dans la paix et l’intériorité, autant gardons-nous à l’esprit aussi le désir que le monde puisse un peu changer grâce à toutes les pratiques d’éveil qui dépassent l’égoïsme de chacun...
Lire la suite
Kusen

Juki : affirmation, de Dogen Zenji

ZAZEN 1 Lorsque l’on parle d’une sesshin, on mentionne souvent : « toucher l’esprit ». En fait revenir à chaque instant, que ce soit dans une sesshin ou dans notre vie habituelle de chaque jour, à ressentir dans son être entier la signification naturelle de chaque action, y reconnaître dans son corps la source spirituelle humaine partagée par tous, est « toucher l’esprit », est la pratique spirituelle continue et vivante. Aussi tout au long de nos périodes de zazen, prenez soin de chacune de vos respirations, touchez chaque instant de votre expiration, et tout en plongeant dans votre corps vous y verrez, insondable, la...
Lire la suite
Kusen

Grand sage, petit sage.

Un poème taoïste dit : Le grand sage vit dans la rue, le petit sage entre dans la montagne. Je crois que lors d’une journée de zazen comme celle-ci, propice à une intimité intérieure bien calme, dans un petit dojo, on pourrait quasiment dire entre nous, il s’agit que tout le monde se rende bien compte par lui-même pourquoi il est venu, et retrouve ce grand désir de réalisation de bonheur simplement satisfait et ce sentiment de liberté ouverte et sans limite. Aussi laissez derrière vous vos pensées récurrentes, votre agitation, vos préoccupations et plongez sans retenue, laissez-vous aller au...
Lire la suite
Kusen

Faire le vide

Zazen 1 Pour cette sesshin, j’ai trouvé une phrase de Wanshi qui m’a frappé : « Faire le vide de la sensation de son existence propre est merveilleux ». C’est ce que nous pouvons réaliser lors d’une sesshin. Au dojo les zazens du matin sont plus courts, on est pris par beaucoup de choses, la journée va s’installer, on est pris dans l’existence. L’existence est souvent associée à une certaine lourdeur. Ainsi retrouver la légèreté, la liberté et ce qui peut être réalisé lors d’une sesshin « faire le vide de la sensation de son existence propre est merveilleux. C’est à dire ne pas...
Lire la suite
Kusen

Zen et esprit religieux

Zazen 1 Souvent lorsque nous discutons avec une personne qui ne connaît pas le zen, elle désire savoir ce qui nous y a amené. Alors nous disons que nous avons lu un livre, parlé avec des amis pratiquants, quasiment comme si ce qui nous avait décidé à rentrer dans cette Voie religieuse était une petite annonce dans un journal. On ne vient pas au zen par un site de rencontres. On y vient par désir de notre être tout entier de chercher la vérité, de trouver la vérité dans notre vie. Si nous faisons un retour à l’origine de ce...
Lire la suite
Kusen

Sekito et Baso: l’esprit lui-même est Bouddha

Zazen 1 Dans l’histoire du Ch’an, deux patriarches sont très importants: Sekito et Baso. Tous les deux proviennent bien sûr de la lignée d’Eno, le sixième patriarche chinois. Sekito et Baso vécurent à la même époque, l’un de 700 à 799, l’autre de 709 à 788. Il est même dit qu’à une époque Sekito cohabita à 800 mètres de distance du temple de Nangaku, rendez-vous compte. Sekito étudia avec Seigen et donna lieu aux lignées qui par la suite s’appelèrent Soto, Fayan et Unmon. Quant à Baso il fut un disciple de Nangaku et fut suivi de toute la lignée...
Lire la suite
Kusen

Ombre et lumière : embrasser les contradictions

Chapitre 1 Dans les kusens précédents j’ai beaucoup parlé du moine, de l’ordination, aussi de ce qui concerne la carrière du bodhisattva, l’éveil, l’illumination, illuminer sa vie, tout le courant positif dans le sens du bien, aussi bien pour soi-même que pour tout le monde. Mais il est également dit que l’ombre des pins dépend de la clarté de la lune. Autant la Voie de tous les Bouddhas est une Voie de compréhension, d’éclaircissement, de transparence, il ne faudrait néanmoins pas croire que le Voie de Bouddha ne contiendrait que nos aspects lumineux. Pour véritablement faire face à une acceptation complète...
Lire la suite
Kusen

Les cinq goï de Tozan

Zazen 1 Ces derniers temps au dojo nous nous sommes penchés sur le côté irruption de la conscience du moment pratiqué principalement par l’école Lin-Chi. Divers moyens sont utilisés, coups de bâton, cris, réponse instantanée ramenant le débutant à l’instant présent, silence, tirer le nez, tout un catalogue. En remontant à la source nous trouvons le sixième patriarche Eno, qui est en fait le père et grand-père des cinq écoles du Ch’an en Chine. Deux écoles sont restées actuelles, le Rinzaï et le Soto, issues de deux successeurs d’Eno, Seigen suivi de Sekito pour l’école Soto et Nangaku suivi de...
Lire la suite
Kusen

Les années d’étude de Dogen en Chine

Zazen 1 Je vous propose pendant cette sesshin d’hiver de nous pencher sur les années d’études de Dogen et son voyage en Chine, dominé par la rencontre qu’il fit de Nyojo. Cette rencontre relatée dans la Hokyo-ki, premier ouvrage de Dogen, marqua les bases de tout le zen soto ultérieur et de notre pratique aujourd’hui également. On pourrait même dire que le zen que nous pratiquons est fondamentalement le zen de Nyojo. Dogen était un membre de la famille Minamoto et provenait également de la lignée de l’empereur Murakami. Son vrai père s’appelait Michichika, comme il décéda lorsque Dogen n’avait...
Lire la suite
Kusen

Le Soûtra des Dix Terres

ZAZEN 1 Continuer la pratique de zazen ici à Cuba, sans le soutien de sesshin régulières au contact d’un grand sangha demande beaucoup de détermination et d’énergie spirituelle de votre part. Plus les conditions sont difficiles, plus les efforts sont grands, alors plus l’enseignement tiré de cette pratique et de la vie de tous les jours sont grands aussi. Aussi comme vous devez garder votre esprit dans un état de courage et de concentration inébranlable, je voulais vous parler un peu dans cette sesshin d’enseignements qui s’adressent aux bodhisattvas, qui sont des êtres exceptionnellement concentrés sur le vœu de réaliser...
Lire la suite
Kusen

Le bodhisattva dans le Mahayana

Zazen 1. Vendredi Depuis Bouddha, la doctrine a beaucoup évolué si bien que les interprétations varient. La Voie, le Tao, est unique en lui-même, mais des hommes l’ont exprimée de différentes façons. Il y a eu l’extension universelle apportée par le bouddhisme mahayana, ensuite les Chinois ont porté l’accent sur l’instant présent, abrupt, et la vie de tous les jours, le mysticisme de Dogen, les règles de Keisan et maintenant la civilisation moderne. Tous les enseignements, tous les sutras, l’ont été par des hommes normaux, vivants dans certaines conditions et bien sûr mortels. Rien ne les a empêché de traduire...
Lire la suite
Kusen

L’esprit de la Voie

Zazen 1 Le centre du bouddhisme, du zen, est l’éveil. L’éveil n’a pas à voir avec l’esprit mondain ; si on considère l’esprit mondain alors on risque de risque de voir les choses en termes de nombre de gens, d’institution, de grandeurs de temples – je ne critique nullement la lune mais le doigt – mais l’essentiel de la Voie reste toujours l’éveil. Ainsi tous les commentaires qui ont été faits par les Patriarches ont été faits pour ceux qui comprennent ce qu’est l’esprit de la Voie. Pratiquer l’esprit de la Voie est la raison pour laquelle nous sommes réunis. Dans...
Lire la suite
Kusen

JU NI JI HO GO de Maître Wanshi (Commentaires d’Etienne Mokusho Zeisler)

Zazen 1 Un jour Unmon se rendait dans le dojo lorsqu’il entendit la cloche ; alors il s’écria : « Dans un monde si vaste, si vaste, pourquoi revêtons-nous nos robes de moines quand la cloche sonne ainsi ? » C’est un koan. Au commencement de cette sesshin de dix jours, chacun peut ressentir intimement que cette pratique s’inscrit dans un monde si vaste, dans lequel nous avons revêtu nos robes de moines au son du bois qui résonne dans la vallée. Les montagnes elles-mêmes nous le renvoient. Etienne dit : « Le zen est la Voie, le chemin qui...
Lire la suite
Kusen

« Atteindre l’éveil dans cette vie elle-même. » Kukai (Kobo Daishi)

Zazen 1 Lors de notre récent voyage au Japon, je fus surpris de voir beaucoup de temples du bouddhisme Shingon à Kyoto et Nara. C’est le bouddhisme ésotérique de Vairocana. Le fondateur de l’école shingon au Japon est Kukai, Kobo Daishi qui vécut autour du 8ème siècle. Sa devise fut : « Atteindre l’éveil dans cette vie elle-même. » Comment toucher notre existence réelle ? Comment devenir et rester en contact direct avec la réalité et non pas passer notre temps à divaguer dans nos illusions, à prendre nos rêves pour la réalité ? Comment vivre de façon éveillée ? Maître Deshimaru l’a exprimé : « Notre vie...
Lire la suite
Kusen

Sur le Sutra du Diamant

Zazen 1 L’un des sutras les plus anciens est le Sutra du Diamant, le Kongo Kyo. Celui-ci a été écrit avant la scission qui eut lieu entre le bouddhisme Hinayana et le bouddhisme Mahayana. Ce sutra a été commenté de façon extensive par Maître Deshimaru en 1976 et publié dans le recueil I Shin den Shin, aux numéros 84-88, dont peu de gens disposent actuellement. Nous allons donc suivre ses enseignements, dont je vous lirai beaucoup de passages, ainsi que certains commentaires de Sangharakshita. De temps à autre, modestement, j’ajouterai quelques illustrations de façon à projeter l’enseignement de ce sutra...
Lire la suite
1 2 3 4 5 6

 

TRADUCTIONS

PHYSIQUE

BROCHURES

KUSENS