Aller au contenu
Accueil » ENSEIGNEMENTS

ENSEIGNEMENTS

Kusen

Les cinq énergies de Bouddha

Introduction Avant son éveil Siddharta Gautama Shakyamuni était un homme comme tout le monde. Il l’est resté évidemment et finalement est mort empoisonné par des champignons. Par sa propre expérience il fut le premier à parvenir à l’éveil insurpassable. Et nous tous faisons partie de la lignée de transmission qui nous relie de façon vivante à son enseignement. Qu’a-t-il vécu ? La réalité directe, l’expérience intérieure de découvrir la nature essentielle de l’esprit, la vacuité, la non-séparation et l’impermanence de toutes les existences. Parvenu à l’éveil il devint le Bouddha, un titre qui signifie l’éveillé. Donc Shakyamuni est son nom,...
Lire la suite
Kusen

Le Zen, une pratique de transformation : mais de qui ?

L’Arcane sans nom, ouverture vers le Monde, la transformation. Dans le tarot de Marseille, la carte numéro 13, n’a pas de nom bien qu’elle soit également appelée la Mort. Située environ au milieu des cartes du tarot elle signifie le passage et la transformation vers une nouvelle vie. Elle symbolise le fait de faire table rase du passé et d’ouvrir un avenir nouveau, c’est une source de renouvellement. Le personnage, un squelette dont toute chair a disparu, mais dont l’ossature subsiste, fauche ce qui n’est plus utile, toutes nos illusions, tout ce qui encombre nos pensées. La mort est une...
Lire la suite
Kusen

Prendre refuge

Le premier pas dans la Voie bouddhiste de l’Eveil est la prise de refuge. Je prends refuge dans le Bouddha Je prends refuge dans le Dharma Je prends refuge dans la Sangha Relié au teisho de samedi, il faut bien intégrer, digérer que cette prise de refuge n’est pas celle du Moi. Elle ne signifie pas: Moi, je prends refuge dans le Bouddha. Moi, je prends refuge dans le Dharma. Moi, je prends refuge dans la Sangha Comme si le Moi, qui est une construction répétée à chaque instant et totalement illusoire de notre propre esprit, nous prenions refuge avec...
Lire la suite
Kusen

De la posture de zazen à la carrière du bodhisattva.

Pourquoi dans le zen la posture de zazen est-elle primordiale ? Dogen fut frappé par la phrase de Nyojo : « abandonner le corps et l’esprit ». Il lui répondit : « le corps et l’esprit sont abandonnés ». Tout ce que nous pouvons faire, à la place de nous braquer sur l’abandon du corps, est de créer les conditions favorables à ce que de lui-même le corps soit abandonné, c’est à dire devienne transparent, sans parties obscures ou préoccupantes, illuminé, bien en équilibre et ne nécessitant aucunement que l’on doive s’en soucier de manière consciente. Le corps est là, noble, calme, et nous le percevons de...
Lire la suite
Uncategorized

Poème de Dogen Zenji

Poème de Dogen Zenji « Durant notre vie, le juste et le faux, le bon et le mauvais se confondent En jouant avec la lune, avec les vents méprisants et écoutant les oiseaux Durant de nombreuses années je vis seulement qu’il y avait de la neige sur les montagnes Cet hiver soudainement je réalise que c’est la neige qui fait les montagnes. » Dans les poèmes zen la neige signifie zazen. Pendant des années nous voyons seulement notre réalité à travers notre esprit personnel et dans ce monde-là que nous créons nous-mêmes, le monde ordinaire, commun, nous pratiquons zazen comme...
Lire la suite
Kusen

Hommage à Maître Etienne Mokusho Zeisler, juin 2021

Zazen 1          Cela fait trente et un ans qu’Etienne est mort. Le temps passe encore plus vite que ce que nous croyons, nous ne pouvons pas récupérer la flèche en vol. Il est mort mais cela ne veut pas dire qu’il a disparu. Bien sûr la plupart d’entre vous ne l’ont pas connu mais est-ce si important ? Aucun de nous n’a connu ni Shakyamuni, ni Bodhidharma, ni Dogen et pourtant nous sommes nourris de leur enseignement. Dans ses commentaires des Trente-sept Voies auxiliaires vers l’éveil, Etienne dit : « Maître Tozan faisait une cérémonie pour son maître Ungan. Un moine lui demande :...
Lire la suite
Kusen

Intimité entre vérité, vacuité et vie quotidienne

Katagiri Roshi dit les choses suivantes à propos de l’intimité entre la Vérité et notre vie quotidienne (NB : traduction Keisen à partir du texte en anglais) : « Si nous plongeons profondément dans notre intellect, nous pouvons voir comment la Vérité et le monde des phénomènes travaillent ensemble. Ils ne sont pas séparés. A travers toute religion nous pouvons faire l’expérience que la Vérité se trouve à l’intérieur de nous–mêmes. C’est ce qu’on appelle l’illumination. C’est l’unité entre le monde et la Vérité, entre la forme et la vacuité. Mais la question subsiste comment actualiser la Vérité ou la vacuité dans notre...
Lire la suite
Kusen

Confiance en soi et instant présent

Katagiri Roshi dit : « Lorsque la confiance vous habite, l’identité, l’unité, devient une vérité absolue. Pour avoir une confiance forte et stable chaque jour, vous devez vous concentrer sur faire l’effort d’être proche et de pénétrer constamment ce moment précis. Ainsi si vous avez une confiance forte et stable, ceci est appelé une vie spirituelle. » Dans notre période incertaine où nous ne pouvons guère faire de projets, ni savoir exactement ce qui va se passer : la crise cessera-t-elle ou au contraire nous ne pourrons pas la maîtriser et devrons vivre avec cette pandémie rampante pendant longtemps encore ? Notre confiance dans un...
Lire la suite
Kusen

Yunyan balaie la lune

Ce matin l’histoire en guise de koan ou de parabole de Yunyan, en japonais Ungan Donjo, qui balaie la lune. Ungan Donjo, 8ème siècle, était originaire du nord-est de la Chine, près de la frontière coréenne. On dit qu'il devint moine à seize ans au temple Shimen, avec Hyakujo pour maître. Il passa vingt ans auprès de lui, sans atteindre l’éveil. A la mort de Yakujo, il se rendit auprès de nombreux maîtres avant de rejoindre Yakusan, héritier de Sekito, qui devint son nouveau maître. Notre lignée soto, de so pour Sozan et to pour Tozan est en fait issue...
Lire la suite
Teisho

Teisho – Temple Daishin-ji, Bogota 27 août 2019

Dans notre lignée nous avons un enseignement pendant le zazen, le kusen, mais pas de teisho si bien qu’en ce  qui concerne la connaissance de l’histoire ou de beaucoup de textes nous étudions souvent seuls et manquons une éducation structurée sur le bouddhisme et sur le zen : alors ayez une vue un peu critique sur ce que je vais essayer de vous dire. Introduction Pour arriver au bouddhisme ou au zen, que nous étudions et pratiquons aujourd’hui, on peut dire qu’il y a eu trois grandes évolutions, trois époques marquantes : En Inde avec l’enseignement de Bouddha suite à...
Lire la suite
Kusen

Le bodhisattva dans le bouddhisme Mahayana

Quelques mots sur le bodhisattva dans le Mahayana Il est raconté dans le Suramgamasamadhisutra : « Un jour où l’on procédait à une distribution de beurre, d’huile et de miel, une foule de gens se présentèrent avec toutes sortes de récipients. Parmi ces gens un homme, par inadvertance, brisa le bol qu’il tenait. Il se rendit à la distribution, mais ne tira aucun profit du beurre, de l’huile et du miel. Il se régala seulement sur place, mais ne put rien ramener chez lui pour en donner à d’autres. En revanche un autre homme, qui disposait d’un bol intact, non seulement...
Lire la suite
Kusen in English

The bodhisattva in the Mahayana Buddhism.

The only purpose of the teaching of Buddha is to propose a model of accomplishment of the human being. It is a transmission of a person – the person of the Buddha – the human being fully realized. The central figure of Buddhism is the bodhisattva. That means “the one who is brave enough to walk on the way of the Bodhi, namely the awakening or the way of the awakened being. This way is for the ones who are really awakened to the reality of whom they are and of the world, and not blinded by their illusions and...
Lire la suite
Teisho

Dukkha, le sermon de Bénarès et les cinq skandhas

Comment comprendre la signification de Dukkha Le Bouddha se trouvait au Parc des Gazelles dans un village proche de Bénarès. Il était accompagné de cinq bikkhus, c’est à dire de cinq moines, et c’est à eux qu’il s’adressa dans son premier sermon de la mise en route de la Roue de la Loi, et la fit tourner pour la première fois. Ce n’est pas le fait que le Bouddha enseigne qui marqua le départ de la mise en marche de la Loi, mais le fait qu’il fut compris par ces cinq moines, ce qui marqua le début de la transmission...
Lire la suite
Teisho

La rencontre d’une nuit entre Yoka Nengaku et Eno.

Histoire de la rencontre Après la décision du 5ème patriarche de lui conférer la transmission du Dharma, Eno disparut pendant une quinzaine d’années. A 38 ans il demanda à être admis comme frère lai (Vu qu’il n’avait pas reçu l’ordination de moine) au monastère Fa-sing-sseu de Nankai en restant anonyme. Cependant un jour l’abbé entendit une dispute et vit la sagesse d’Eno. L’abbé était Yi-tsing (Yijing, 635-713). L’impératrice Wu protégea les moines bouddhistes dont le doyen Jinshu, fondateur de l’école du Nord du Chan, et le moine-pèlerin Yi-Tsing, qui avait séjourné vingt-quatre ans dans les sanctuaires de l’Inde et de...
Lire la suite
Teisho

La tuile et le miroir : éveil et conditions.

La rencontre entre Baso et Nangaku La question de la tuile et du miroir fait allusion à la première rencontre entre Baso et Nangaku. Cette histoire est ultra connue dans le Chan mais la comprendre est plus subtile. En effet elle parle de la pratique et de l’éveil. L’éveil est-il séparé de la pratique ? Y a-t-il éveil sans pratique ? La pratique mène-t-elle forcément à l’éveil ? L’éveil dépend-il de conditions ou apparaît-il comme par miracle ? Les koans n’ont pas de réponse définitive, ils doivent être compris par notre pratique, intégrés dans notre expérience et parfois changer notre vision. Ce petit exposé...
Lire la suite
Teisho

Le kesa et le bol dans la transmission du Dharma

Introduction : selon l’histoire ou la légende Le kesa et le bol font partie des huit objets que les moines traditionnels sont autorisés à posséder. Avec le kesa ils pouvaient toujours se vêtir et avec le bol se nourrir, car à l’origine celui-ci leur permettait d’aller chaque matin quêter leur nourriture pour la journée, car ils ne faisaient aucune réserve, vivant de jour en jour, souvent voyageant, changeant constamment d’endroits. Ils n’étaient pas des moines mendiants car il s’agissait d’un échange : les laïcs leur donnaient de la nourriture et en échange recevaient les mérites de veiller à ce que les moines...
Lire la suite
Teisho

Le voyage en Chine de Dogen et sa rencontre avec Nyojo

Introduction et arrivée en Chine Le parcours de vie de Dogen est multiple. Très jeune, il reçut les préceptes du bodhisattva, c’est à dire les préceptes en vigueur dans le bouddhisme Mahayana, et devint moine dans la tradition Tendai dont le monastère était sur le mont Hiei. L’atmosphère qui y régnait ne répondait pas à l’inspiration initiale de Dogen et créa en lui un doute essentiel qui provenait d’un passage du Mahaparinirvana sutra qui disait : « Le Bouddha Shakyamuni a dit : tous les êtres sensibles possèdent partout la nature de Bouddha ; le Tathagata existe éternellement et est...
Lire la suite
1 3 4 5

 

TRADUCTIONS

PHYSIQUE

BROCHURES

KUSENS