Accueil » MAÎTRE KÔDÔ SAWAKI

MAÎTRE KÔDÔ SAWAKI

Kôdô Sawaki (1880-1965) fût un grand rénovateur du zen soto au Japon. Il ouvrit la pratique de zazen à tous, y compris aux laïcs et fût donc à l’origine de notre façon d’organiser notre pratique aujourd’hui dans les dojos, insérés comme des ilots de spiritualité dans le monde commun. Il donna notamment de nombreuses conférences dans des universités, des prisons. Comme il ne résidait dans aucun temple, il fût surnommé “Kôdo sans demeure”.

Peu avant sa mort, désirant faire connaitre la pratique du zen et son enseignement en Occident, particulièrement en Europe, il forme le vœu que son plus proche disciple, Taisen Deshimaru, s’y rende et y crée une mission. Il lui remet donc tous ses cahiers de note contenant l’essence de son enseignement.

 

Ce qu’on appelle la Voie, c’est l’empreinte des pas des sages du passé. C’est à dire les traces qu’ont laissés les sages sur le chemin que les sages ont empruntés. Prendre cette Voie, c’est la faire sienne et en faire sa propre ligne de vie. Autrement dit, nous devenons nous-même la Voie en réalisant notre véritable nature tout en marchant chacun à sa manière.

 

Même quant on se maquille, on ne doit pas imiter les autres. Chaque homme est unique, tout en ayant les caractéristiques communes à tous les êtres humains. De même l’instant présent est unique et éternel à la fois. Le lieu où je suis est unique et en même temps l’univers. C’est ainsi qu’il faut comprendre la Voie.

 

Suivre la Voie c’est comme tenir un volant. Ce n’est pas parce que vous imitez votre ami que vous conduirez bien. Chacun a sa personnalité. Nous ne suivons pas des rails fixés à l’avance. Il nous faut à tout instant improviser et aller de l’avant. Nous déterminons notre direction en tournant le volant. Il nous faut sans cesse être sur le qui-vive ou, en d’autres termes, tenir notre moi en alerte .”

 

 

Kôdo Sawaki, “Introduction au Chant de l’Éveil”, Spiritualités Vivantes, Albin Michel